Meilleurs conseils pour l’entretien de votre aquarium: tests et produits

Meilleurs conseils pour l’entretien de votre aquarium: tests et produits

Introduction

Pour garder un environnement sain et une meilleure acclimatation des poissons ou vivants  à l’intérieur de votre aquarium, il est primordial d’entretenir son aquarium en rajoutant des produits de traitement dans l’eau.  

Ces produits permettront de reproduire au plus proche les paramètres de leur milieu naturel ;  

En effet, la qualité de l’eau est d’une grande importance dans le but d’assurer le bien-être des poissons.

En aquariophilie, le traitement et le contrôle de l’eau devient quasi indispensable et se fait à toutes les étapes de la vie de votre aquarium.  

  • Au démarrage de votre bac, afin d’éviter d’attendre que le cycle de l’azote se fasse, il vous est possible d’introduire des bactéries vivantes qui peuvent se trouver en flacon. La 2e solution est d’insérer un conditionneur d’eau pour l’élimination du chlore se trouvant dans l’eau de votre robinet. 
  • Pendant le rodage du bac (cycle de l’azote), il est important de connaitre le niveau des nitrites pour déterminer la date possible d’introduction des poissons. Ce contrôle se fait avec des testeurs.
  • A l’introduction des poissons et pendant 3 à 4 semaines, il sera important de vérifier les paramètres de l’eau, voire de les adapter en fonction des vivants que vous avez introduits : PH, GH, KH…

 NB : il faudra faire attention à ne pas mettre trop de poissons les premières semaines.

  • Lors des renouvellements d’eau, il vous faudra vérifier les paramètres après le changement d’eau pour éviter de déstabiliser votre écosystème 
  • Lors de l’apparition de problèmes comme la présence d’algues, de l’eau trouble, des décès de poissons… 

On retrouve sur le marché une large gamme de produits qui contribue à maintenir l’eau de votre bac saine et limpide et ainsi favoriser l’équilibre de l’écosystème de vos animaux aquatiques. 

Les propriétés chimiques de l’eau 

Avant de se lancer dans l’achat ou l’introduction de produit de traitement, il vous faudra connaitre les principales propriétés chimiques de l’eau.

L’analyse de cette dernière permet de déterminer sa nature et sa qualité afin de savoir si l’eau du robinet est de qualité suffisante. Les propriétés de l’eau vous permettront d’adapter au mieux la population que vous envisagez d’introduire. Chaque espèce ayant des besoins différents.

Cependant, le contrôle de tous les paramètres n’est pas toujours nécessaire. En aquariophilie, vous entendrez parler surtout des paramètres ci-dessous. Ce ne sont là que les paramètres de base, le minimum à savoir pour un aquarium classique.

  • La température
  • Le pH : taux d’acidité de l’eau
  • Le GH : détermination de la dureté totale
  • Le KH : stabilité du pH de l’eau (dureté carbonatée)
  • Le NO2 : détermination de la teneur en nitrite, composé d’azote toxique pour les poissons
  • Le NO3 : détermination de la teneur en nitrate, nutriments pour les plantes mais toxiques en forte doses pour les crevettes et certains poissons.

Ne prenez pas peur, ces paramètres ne sont pas tous contrôlés. Avec la pratique, pas mal d’aquariophiles avertis se limitent principalement à la vérification à la température et la dureté de l’eau (GH), la stabilité du PH (KH) et le PH dans la gestion courante. 

Avec l’habitude, vous prendrez le temps de connaitre votre bac et il vous sera facile de déceler tous  comportements normaux et anormaux des habitants. 

C’est seulement en cas de maladie, pour le déclenchement d’une reproduction ou accueillir des spécimens sauvages ou particulièrement délicats qu’il vous faudra sortir la mallette de test.  

Les 4 principaux paramètres environnementaux

Les paramètres GH, KH, pH et température doivent être au plus proche de l’eau du milieu d’origine de votre animal (surtout si vous possédez des individus sauvages). Dans la nature, l’eau peut être filtrée au travers de roches calcaires ou avoir une grande quantité de végétaux en décomposition … Ces différents facteurs environnementaux font que l’eau sera plus dure ou plus acide dans une région que dans une autre.

La dureté totale, c’est la mesure de tous les minéraux présents dans l’eau. Ce paramètre ne doit pas ou peu varier et est déterminant dans le choix de vos poissons. Elle est le plus souvent exprimée en degré allemand GH mais peut aussi être exprimée en degré français le TH. Il existe de nombreux convertisseur en ligne pour pouvoir passer de l’un à l’autre facilement. Une eau dure a un GH supérieur à 15, une eau douce à GH inférieur à 10. Certaines espèces amazoniennes par exemple ne tolèrent pas plus qu’un GH de 5.

La dureté carbonatée est une partie des minéraux composés de carbone présents dans l’eau. C’est un paramètre important car il permet de tamponner le pH et ses variations potentiellement dangereuses. Le KH c’est aussi le TA ou le TAC, il peut être converti en ligne.

Le pH va déterminer si votre eau est basique (pH +7), neutre (pH = 7) ou acide (pH – 7). La majorité des poissons d’élevages sont habitué à un pH de 7. Ce paramètre doit être stable car des variations peuvent être mortelles pour les poissons. Une chute de pH brutal peut provoquer une acidose qui est généralement foudroyante pour les poissons. L’augmentation de pH est moins risquée mais à éviter tout de même. La mesure de ce paramètre se fait grâce aux tests en goutte ou à un Ph mètre.

La température est très importante, elle influe directement sur le cycle de vie des poissons. De plus de hautes températures gênent la dissolution de l’oxygène dans l’eau et il s’y fait plus rare. Une eau trop fraîche peut ralentir les reproductions et les extrêmes chauds ou froids peuvent être mortels.

Introduire vos poissons : Test – Produits ?

Vous avez fait l’acquisition d’un aquarium, et vous souhaitez commencer à introduire à l’intérieur des vivants (poissons, invertébrés, plantes….). Cela est possible mais sous certaine condition. 

  • La 1ère solution serait d’attendre que le cycle de l’azote se fasse naturellement. Il vous faudra patienter entre 4 et 5 semaines avant l’introduction de poisson. Cela pourra vous évitez quelques désagréments. 

Vos premiers tests seront de vérifier le bon déroulement du cycle de l’azote. Ces 1ers tests consisteront à tester les nitrites pour connaitre la date du pic. 

  • La 2nd solution consiste à introduire dès la mise en eau de l’aquarium d’eau douce,  la population bactérienne complète qui permet le cyclage du bac. Cette solution vous permettra d’insérer vos poissons 1 ou 2 jours après. 

Toutefois, cela n’est valable que pour les aquariums d’eau douce. Pour les aquariums d’eau de mer, cela nécessite un peu plus de vigilance. 

  • Enfin dans une gestion courante, les tests de contrôle peuvent se faire de manière hebdomadaire ou bien après chaque changement d’eau.
  • En cas de dysfonctionnement apparent (apparition d’algues, mortalité de poissons, comportement anormaux …), des tests s’avèreront indispensables voire à procéder à un changement d’eau. Il vous faudra faire rapidement un diagnostic, puis traiter avec des produits adéquats. N’hésitez pas à vous renseigner sur les forums, auprès de votre vendeur ou directement sur le site. 

Les différents types de tests d’eau

La réalisation de tests d’eau permet de mesurer, de manière rapide et fiable, le niveau des paramètres essentiels afin qu’ils se rapprochent le plus possible de ceux de l’environnement naturel de l’animal. 

Le pH (potentiel hydrogène), la dureté de l’eau (mesurée avec les valeurs KH et GH), le CO2, le magnésium, le calcium, les nitrates sont autant de paramètres qui peuvent être mesurés notamment grâce à des tests sous la forme de bandelettes ou de gouttes. 

Il faut savoir que les nitrates et les phosphates sont dangereux pour les animaux aquatiques s’ils ne cessent de s’amasser dans l’aquarium. Toutefois, ces substances s’entassent au fil du temps. Les nitrates ont une toxicité assez importante pour les poissons. Ils compromettent non seulement leur état sanitaire mais aussi leur croissance et leur reproduction. Ils constituent aussi des facteurs de croissance d’algues dans l’aquarium. Les phosphates, de leur côté, n’ont aucune toxicité. Toutefois, ils conduisent aussi à un développement gênant d’algues dans le cadre de vie des poissons. 

Il vous faudra compter environ 30 à 50 € par an. Mais cela parait nécessaire et  indispensable si on veut avoir une population en bonne santé. D’ailleurs en matière d’investissement, cela vous reviendra moins chère que de racheter de nouveaux poissons. 

Pensez à acheter lors des 1ères semaines, des tests. Car vos premiers tests doivent se faire sur votre eau du robinet. Il est donc indispensable d’acquérir des produits pour les tests de pH, GH, nitrites et nitrates. Optez de préférence pour des produits en gouttes car ils sont plus précis que les bandelettes.

En fonction des paramètres à évaluer ils seront plus ou moins utiles. Une analyse pour les N02 doit être extrêmement précise car les nitrites sont toxiques dès 0,3 mg/L mais il faut pouvoir les détecter.

L’avantage des gouttes est leur précision donc pour le pH et le N02 c’est la solution qui me semble la plus adaptée.

Les différents produits de traitement et de contrôle de l’eau d’aquarium

Il vous sera possible de trouver tous les produits pour modifier, adapter ou corriger votre eau. Un diagnostic sera nécessaire et avant l’introduction d’un quelconque traitement.

Ajustement des paramètres de l’eau : 

Les produits pour ajuster les paramètres comme le pH, le KH et le GH.vous permettront  d’obtenir les paramètres que vous désirez.

tetra test 6 en 1

Bandelettes test 6 en 1 – TETRA

Caractéristiques : 25 bandelettes

Ces bandelettes sont parfaites pour examiner votre eau et déterminer les 6 valeurs différentes : PH, GH, KH, NO0, NO3 et CL2. Vous pourrez obtenir votre résultat en 1 minute.

duo tests dustgo

Testeurs numériques Dustgo 2 en 1

Caractéristiques : contient 2 appareils

Ce kit composé de 2 testeurs vous permettra de mesurer le PH de votre eau, contrôler les particules solides dans l’eau, prendre la température de l’eau et mesurer la conductivité de l’eau.

Anti-algues : 

L’apparition d’algues n’est jamais bon signe et ennemie de l’aquariophile. Souvent liée à un aquarium mal entretenu, un système de filtration insuffisant ou une surpopulation de poissons favorisent la prolifération d’algues, laquelle peut être freinée ou stoppée grâce à des produits anti-algues.

Heureusement, il existe un choix de traitements doux qui luttent contre les algues sans nuire à la santé de vos poissons.

anti algues tetra

Anti-algues liquide TETRA

Caractéristiques : 50 ml

Idéalement utilisé pour éliminer les algues dans un aquarium d’eau douce, il s’utilise aussi en prévention à raison d’une fois par mois.

anti algues jbl

Anti-algues AlgoPond JBL

Caractéristiques : 500 ml

Le dosage de cet anti-algues est de 5 ml pour 100 L. Il convient parfaitement à tout types d’eau et vous permettra de retrouver une eau claire.

Anti-escargots : 

Les escargots apparaissent par le biais des plantes. Ils peuvent vite enlaidir les parois et proliférer très rapidement dans votre aquarium. Ils sont souvent  révélateurs d’un déséquilibre de l’eau, cela se remarque facilement si vous retrouvez vos escargots en haut bac. 

Des solutions naturelles existent comme acheter d’autres escargots mangeurs d’escargot : anetone helena. Mais il est rare d’en trouver dans le commerce. 

Aussi, vous pouvez faire appel à l’achat de produit non nocif pour vos poissons. Cependant, il vous faudra procéder à un changement d’eau dans la semaine qui suit car le niveau de nitrate lié à la mort des escargots risque de monter

piege escargot jbl

Anti-algues AlgoPond JBL

Caractéristiques : 11,7 x 9 cm

Piège à escargot très efficace pour réguler la quantité d’escargot présent dans votre aquarium. Vous n’avez qu’à poser un appât au centre pour attirer les escargots et il n’y aura plus qu’à vider le piège. L’idéal est de placer le piège la nuit et d’éteindre l’aquarium, au matin retirer le piège avant de remettre la lumière.

Soin des poissons

Vous êtes le meilleur médecin pour vos poissons. Dès lors que vous constatez une anomalie (poisson qui fait du surplace, qui nage la tête en bas, des protubérances sur son corps, des points ….). Cela signifie certainement que vos poissons sont malades.

Il existe un ensemble de traitements pour l’hygiène et la santé de vos poissons, notamment dans la lutte contre les parasites et la maladie des points blancs.

anti point blanc

Anti points blancs AIME

Caractéristiques : 250 ml

Ce produit est utile lorsque vos poissons attrapent des points blancs. Il est conseillé d’utiliser ce produit dans un aquarium complémentaire afin d’éviter d’infecter les poissons saints car lorsque les parasites vont se détacher et tomber au fond de l’aquarium ils ne vont pas mourir.

Conditionneur et purificateur d’eau : 

Il sera important de vérifier la compatibilité de votre eau de robinet car elle contient souvent du calcaire et du chlore. Ces 2 composés chimiques ne sont pas toujours bons pour le bien être de vos poissons. Il vous faudra rendre plus sain votre eau.

Si votre eau est correspond aux exigences requises, inutile de rajouter des produits. A l’exception près, l’introduction d’un conditionneur d’eau qui est destiné à éliminer le chlore présent dans votre eau du robinet. 

Les produits chimiques de filtration et les désinfectants sont non seulement inutiles mais nocifs, ils risquent de tuer les bactéries sur lesquelles repose la filtration biologique.

aquasafe tetra

Conditionneur d’eau Aqua Safe Tetra

Caractéristiques : 500 ml

Ce conditionneur d’eau agit en  min et vous permettra d’éliminer des substances tel que le chlore, le cuivre, le zinc… présente dans l’eau du robinet. Il aura en plus d’autres effets comme la vitamine B qui aidera a réduire le stress de vos poissons. Ce produit est à utiliser principalement lorsque que vous installer un nouvel aquarium pour lorsque vous réalisez un changement d’eau.

biotopol jbl

Conditionneur d’eau Biotopol JBL

Caractéristiques : 500 ml

A utiliser lorsque vous démarrez un nouvel aquarium ou lorsque vous changez l’eau de celui-ci, ce conditionneur d’eau vous permettra d’avoir une eau adapté à vos poissons d’eau douces. Son action réside dans le fait qu’il va neutraliser les substances indésirables présentes dans l’eau de votre robinet (métaux lourds). Il va aussi prévenir le stress et renforcer le système immunitaire de vos poissons.

Produit pour aquarium : engrais pour plantes

Ces produits sont importants si vous souhaitez avoir un aquarium bien planté et si vous disposez de très peu de couche de sol ou substrat nutritif. Il vous faudra rajouter en quelque sorte de « l’engrais » pour plante. 

engrais easy life

Engrais easy life pro fito

Caractéristiques : 500 ml

Cet engrais universel apportera à vos plantes même les plus exigeantes tous les apports nutritifs nécessaires à leur développement. Le dosage est de 10 ml pour 100 L et vous pourrez trouver ce produit en plusieurs conditionnements allant de 250 ml à 5 L.

plantamin tetra

Fertilisant liquide Tetra PlantaMin

Caractéristiques : 500 ml

Ce fertilisant est idéal pour vos plantes. Il va apporter tous les nutriments nécessaires pour l’évolution de vos plantes. Il est assimilé directement par les feuilles.

Sel pour aquarium : 

Chez les poissons, l’apport en sel agit sur le stress et aide à lutter contre certaines maladies. Il vous sera possible de trouver ce type de produit. Attention au dosage qui se fait en petite quantité. 

Soin du corail (si vous possédez un aquarium de mer): 

Ces traitements et compléments vous permettent de nourrir, d’assurer la calcification et de conserver la couleur rouge orangée de vos coraux. 

En résumé, le contrôle des paramètres et le traitement de votre eau d’aquarium est essentiel et vous aidera dès lors que vous avez introduit vos premiers poissons, à mieux pérenniser et améliorer le bien-être de ses composants. 

Quelques conseils pratiques avant d’utiliser des produits

Avant de commencer à introduire un quelconque produit, pensez à faire régulièrement un entretien de votre aquarium. Cela peut résoudre pas mal de problème. 

L’entretien et le nettoyage doivent se faire de manière régulière: 

  • Une inspection, vérification et petit entretien tous les jours  consistant principalement à : 
    • Un petit nettoyage des parois de l’aquarium à l’aide d’une raclette ou d’un aimant de nettoyage 
    • Retirez des débris de végétaux ou de la nourriture non consommés à l’aide d’une épuisette ; 
    • Passez l’aspirateur pour les déchets au fond de l’aquarium 
  • un entretien plus important toutes les 2 ou 3 semaines avec un test de l’eau pour vérifier principalement les nitrites:
    • contrôlez les plantes présentes dans votre aquarium : taillez et replantez-les au besoin 
    • vérifiez et nettoyez à l’eau claire les filtres, nettoyez uniquement la moitié des masses filtrantes afin de préserver les bactéries utiles à l’aquarium 
    • vérifiez le bon fonctionnement de la pompe à eau 
    • nettoyez les vitres de l’aquarium ainsi que les néons et autres réflecteurs présents 
    • nettoyez les décorations 
    • enfin, contrôlez la qualité de l’eau pour vérifier qu’elle ne contient ni ammoniaque ni nitrite, et que son pH est OK. Les bandes 6 en 1 Tetra sont très pratiques pour cela : elles permettent de tester le pH, la dureté carbonatée et totale de l’eau, la teneur en nitrites, en nitrates et en chlore.

Cas 1 : Que faire en cas d’invasion d’algues dans mon aquarium?

Dans les 6 premiers mois d’installation de votre aquarium, il peut être fréquent de voir apparaitre des algues. Cela est normal, il faut:

  • Retirer manuellement les algues en excès 
  • Vérifier les paramètres de l’eau 
  • Patienter jusqu’à ce que l’écosystème trouve son équilibre

Dans l’éventualité où vous constatez une invasion d’algues après les 6 premiers mois, cela peut être problématique et nécessite un diagnostic plus précis par le biais de test. 

Assurez-vous avant tout que ce n’est pas lié à une surpopulation ? Mais il vous faudra : 

  • contrôler l’eau : la présence anormalement élevée de nitrates peut entraîner la prolifération d’algues 
  • vérifier l’éclairage : des lumières non adaptées ou trop anciennes peuvent être responsables du développement d’algues 
  • contrôler les filtres et leur propreté

Une fois ces tests réalisés, vous pourrez :

  • procéder à un nettoyage complet de l’aquarium : nettoyage de la pompe à eau et du rotor à l’aide d’une brosse à dents, nettoyage des vitres, rinçage des masses filtrantes 
  • remplacer les néons trop anciens dont le spectre ne serait plus aussi efficace 
  • diminuer la durée quotidienne d’éclairage d’une demi-heure 
  • renouveler 10/15 % de l’eau du bac en cas de présence trop élevée de nitrates
  • faire un complément chimique par le rajout de produit, voir ci-dessus

Cas 2 : Votre eau est trouble 

Tout comme une arrivée soudaine d’algues, les eaux troubles sont souvent liées à un déséquilibre de l’écosystème de votre aquarium. Les causes peuvent être multiples, cependant, les principales pathologies peuvent être :   

  • une surpopulation de poissons dans l’aquarium et donc un apport élevé de produits azotés (nitrites, nitrates…) 
  • un déséquilibre des paramètres de l’eau (pH, dureté)
  • une forte présence de calcaire 
  • une dégradation des plantes 
  • une présence d’une faune microbienne en excès (eau blanchâtre) 
  • une apparition d’algues unicellulaires (eau verte) 
  • un défaut de filtration (arrêt, masses de filtration colmatées, mauvaise circulation du flux d’eau) 
  • un gravier non rincé (particules minérales)

La liste est longue et nécessite une batterie de test. 

Afin de redonner à votre aquarium une eau cristalline, voici quelques conseils vous permettant de lutter efficacement contre l’eau trouble :

  • Peuplez votre aquarium de façon raisonnée 
  • Optimisez la croissance des plantes qui vont contribuer à l’épuration naturelle de l’aquarium
  • Pensez à rincer plusieurs fois votre gravier pour éliminer les poussières minérales avant le démarrage de l’aquarium.
  • Effectuez régulièrement des changements d’eau pour atténuer les risques d’eau troublée (et la surcharge de produits azotés)
  • L’installation de branches et bois dans votre aquarium peut engendrer un trouble. Un bon nettoyage de la surface de la racine avant introduction suffit en général à éviter ce problème
  • Vérifiez le niveau d’encrassement du filtre ou son bon fonctionnement (bonne circulation de l’eau dans le système)
  • Pour ce qui est de l’eau verte, la filtration sous UV est le remède le plus efficace
  • Vous pouvez également utiliser des produits du commerce 

Différents produits sont disponibles dans les commerces spécialisés. Attention toutefois, beaucoup d’entre eux ne sont pas des solutions miracles et n’éliminent pas forcément l’origine du problème.

  • Coagulants : les enseignes spécialisées dans l’aquariophilie proposent des produits coagulants qui agglomèrent certaines particules (pas toutes, faites attention). On filtre ensuite la poussière blanchâtre qui en résulte et on rince le filtre (mousse à maillage le plus fin uniquement). 
  • Produits d’équilibre de l’eau : un taux de produits azotés trop élevé dans l’eau peut accentuer le trouble de l’aquarium. Certaines marques spécialisées suggèrent des produits qui pourraient rétablir cet équilibre et notamment complexer des molécules indésirables, comme le chlore ou les métaux lourds.
  • Bactéries d’aquarium : si le trouble est léger ou dû à la présence de déchets organiques, l’ajout de bactéries pour aquarium peut permettre d’équilibrer l’eau et éliminer la charge de particules organiques.

L’eau de votre aquarium abrite une multitude d’éléments chimiques liés à l’assainissement de l’eau du robinet ou à sa minéralité. Parmi les facteurs à particulièrement surveiller dans votre aquarium, il y a le taux de nitrate qui peut nuire aux conditions de vie de vos poissons et plantes.

Cas 3 : un taux de nitrate trop élevé 

Le taux de nitrate dans votre aquarium s’explique par la conséquence de différents phénomènes liés au fonctionnement du bac.

En effet, la décomposition de vos plantes et les déjections de vos poissons au fil du temps se dégradent en ammoniaque. Ainsi, les bactéries contenues dans l’ammoniaque se mélangent à l’eau et forment des nitrites puis se transforme en nitrates. 

Le nitrate de l’aquarium peut, si le taux s’avère élevé, avoir un impact sur l’équilibre du bac comme:

  • Une croissance limitée, voire avortée de vos poissons
  • Le poisson perd de son dynamisme
  • Un excès de nitrates favorise les maladies de vos poissons et accélère leur mort
  • Vos nouveaux arrivants meurent également rapidement

Pour réguler le taux de nitrate de votre aquarium, différents produits existent : 

  • Gel 
  • Masse filtrante 
  • Filtre biologique 
  • Produit de traitement 

Cas 3 : Les maladies en aquarium  

Tout être vivant est potentiellement sujet à des maladies. C’est aussi le cas pour les animaux marins. Comme pour tout, l’essentiel est la prévention des maladies dans votre aquarium et cela nécessite des précautions à prendre.

Ça démarre par : 

  •  une vérification régulière des principaux paramètres de l’eau : température, son pH, taux de nitrate…
  •  une plantation espacée et divers permettant aux poissons de trouver des cachettes
  •  bien associé les poissons entre eux, éviter des mettre des poissons calmes avec des poissons vifs
  •  avoir une alimentation doit être équilibrée et variée
  •  les nouveaux organismes doivent être placés en quarantaine avant toute introduction dans l’aquarium commun
  •  les nouveaux éléments doivent être stérilisés avant introduction

Ces quelques principes pourront vous faire réduire le nombre de maladies. 

Maladies les plus courantes en aquarium

  • Maladie des points blancs : La maladie des points blancs aussi appelée Ichtyophtirus multifiliis est très fréquente dans les aquariums 
  • Maladie du velours : La maladie du velours, aussi appelée de la poudre dorée, fait également partie des maux classiques de l’aquarium 
  • Les poux de poisson : Parmi les parasites courants chez les poissons, il faut aussi compter sur les poux de poisson 
  • Moisissures de la bouche : La maladie des moisissures de la bouche ou « columnariose » présente les caractéristiques suivantes
  • Hydropisie : Enfin l’hydropisie, fait elle aussi partie des maladies que vous rencontrerez sûrement si vous pratiquez l’aquariophilie